Traitement chirurgical mini invasif par endoscopie après un échec du
traitement médical pour des maladies comme l’endométriose,
ou des fibromes de l’utérus, parfois des polypes et des kystes de l’ovaire
qu’ils soient fonctionnels ou organiques.

L’incontinence urinaire d’effort se traite aujourd’hui par la pose d’une
bandelette sous l’urètre par les voies naturelles sous anésthésie locale et
en ambulatoire. L’opération dure environ 5 minutes et le résultat est immédiat et
excellent.

Les descentes d’organes s’opèrent aussi par les voies naturelles en posant
des prothèses sous la vessie et sur le rectum. Il faut compter 1h pour
l’opération qui peut se faire en ambulatoire. La cicatrisation fait que ces
organes descendus remontent petit à petit pour se retrouver en position
normale au bout de 3 mois environ. D’autres techniques par laparoscopie
sont aussi très efficaces.

La constipation terminale est une pathologie régulièrement méconnue. En
effet, la chirurgie permet de régler bon nombre de patientes constipées qui
éprouvent un besoin d’aller à la selle, mais rien ne vient…Il s’agit, en
fait, d’une hernie entre le rectum et le vagin qu’il suffit de refermer
pour que cette constipation disparaisse immédiatement. Petite intervention
faisable sous anesthésie locale et en ambulatoire.

Vaporisation de CO2
Les maladies dues au HPV ou Papillomavirus peuvent bénéficier d’un
Traitement par Laser CO2, beaucoup moins agressif que la cautérisation. Il
s’agit ainsi d’éviter les évolutions cancéreuses de ces maladies très
fréquentes.

Gynécologie chirurgicale
4 (80%) 16 votes

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.