PRP ou plasma riche en plaquettes

Un échantillon de sang est prélevé à l’aide d’un système de prélèvement et de séparation qui évite toute manipulation et agit en toute stérilité. La technique PRP pour le visage est très simple et pratiquement indolore : environ 20 ml de sang total sont prélevés et centrifugés pour séparer les globules rouges et blancs de la partie liquide (plasma) où sont situées les plaquettes.

Comment se passe une consultation PRP ?

La centrifugation est utilisée pour séparer les composants sanguins. Le sang ne subit aucun changement ou altération. Ce composant liquide est éliminé et une solution spéciale de gluconate de calcium est ajoutée, ce qui provoque la rupture des plaquettes. Le sérum obtenu est alors immédiatement réinjecté dans le derme du patient dont il a été prélevé. De cette façon, les granules qu’ils contiennent sont libérés, puis l’injection intradermique est effectuée au moyen d’une très petite aiguille de seulement 4 mm. avec de nombreux petits pomphi dans la zone à traiter.

Les facteurs de croissance libérés des plaquettes sont capables de stimuler et d’accélérer les processus de guérison et de régénération des tissus. La régénération cutanée à l’aide de facteurs de croissance plaquettaire (PRP) équivaut à une véritable « cure de restructuration » de la peau.

Complications et contre-indications du PRP facial

Comme le matériel est prélevé sur le corps lui-même, le risque de réactions allergiques est nul et le risque de contamination croisée par l’utilisation de matériel d’origine animale est impossible car, nous le répétons, le produit est autologue.

Comme pour tout traitement par injection, de petits hématomes peuvent se former associés à un léger gonflement, qui disparaît en quelques heures, en raison des petits traumatismes causés par les piqûres.

Prenez rdv avec la clinique Aesthetics de Genève pour lancer votre traitement