Prothèses rondes ou anatomiques ?

Prothèses rondes ou anatomiques ?
Votre vote ?

Le choix de la prothèse est un moment délicat dans toute opération d’augmentation mammaire. En attendant de parler à votre chirurgien, découvrons les principales caractéristiques des implants ronds et anatomiques.

Lorsqu’une femme s’adresse à un chirurgien plasticien pour une procédure d’augmentation mammaire, la première question qu’elle pose au professionnel est la suivante : « Est-il préférable d’avoir des implants ronds ou anatomiques ? » Et à chaque fois, le médecin répondra : « Procédons à une évaluation des seins, décidons du résultat que nous voulons obtenir et ensuite, seulement ensuite, nous parlerons du type d’implants. »
Le fait est qu’il n’existe pas d’implant absolument parfait, ni d’implant qui convienne à tous les patients. C’est pourquoi il est absolument indispensable de procéder à une évaluation préliminaire des conditions de départ et du résultat que vous souhaitez obtenir. En effet, la conformation et le volume de la poitrine influencent la décision finale, au moins autant que l’objectif. Une fois la situation clarifiée, c’est toujours le chirurgien esthétique qui décidera de la prothèse la plus adaptée.

Prothèses rondes ou anatomiques : caractéristiques et indications

Les prothèses utilisées dans les années 60 étaient lisses, rondes et contenaient du silicone liquide. A l’époque, l’augmentation mammaire était surtout utilisée pour augmenter les seins et la mode de ces années-là imposait un décolleté résolument prospère. Aujourd’hui, les canons esthétiques ont changé et la plupart des femmes veulent, au contraire, une poitrine proportionnée sans volumes excessifs. Un résultat qui peut être obtenu aussi bien avec des implants ronds qu’avec des implants anatomiques.

  1. Les implants ronds – ce type de prothèse est idéal pour les seins volumineux qui, avec le temps, ont perdu leur soutien et leur fermeté. Le volume est uniformément réparti, de sorte que le point de projection maximale se trouve exactement au centre : donnant du volume aussi bien dans la partie supérieure que dans la partie inférieure du sein, elle n’est pas recommandée pour celles qui ont une poitrine trop petite, pour ne pas risquer d’obtenir un résultat disproportionné par rapport au reste du corps.
  2. Les prothèses anatomiques – préformées, en forme de goutte et avec un plus grand volume dans la partie inférieure, ces prothèses sont parfaites pour obtenir un sein avec une forme naturelle. Recommandés pour celles qui n’ont pas complètement perdu le volume de leurs seins, les implants anatomiques sont disponibles en différentes tailles, ce qui permet non seulement à la patiente de choisir le volume souhaité, mais aussi au chirurgien de choisir celui qui convient le mieux au corps de la femme.

À propos de l'auteur: Chirurgien esthétique