Se refaire les seins à la ménopause

La vie d’une femme est une succession de changements qui voient son corps se modifier.
Le sein est l’une des parties qui change le plus : d’abord la puberté, puis la grossesse, l’allaitement et enfin la ménopause.
L’arrivée de la ménopause, en effet, bouleverse tous les équilibres, devenant parfois une source de stress et d’inquiétude pour de nombreuses femmes.

Dans cette phase, les seins commencent à perdre visiblement leur tonicité et leur fermeté, leur forme change et la capacité d’accepter toutes ces transformations soudaines n’est pas toujours présente. En effet, comme il s’agit de changements radicaux, de nombreuses femmes perdent leur estime de soi et leur sérénité ; ne s’acceptant plus, elles décident de demander de l’aide pour redécouvrir leur corps et, en particulier, leurs seins.

Symptômes ménopause pour les seins

La ménopause commence, plus ou moins, vers l’âge de 50 ans et est précédée de la pré-ménopause, dont les premiers symptômes se font sentir vers l’âge de 40 ans.

Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Je commence par dire qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter : ce sont des changements qui se produisent naturellement et qui varient d’une femme à l’autre. Avec le temps, les tissus ont tendance à perdre de leur tonicité et de leur élasticité, ce qui entraîne un relâchement du sein, qui peut paraître plus vide et plus lourd. En outre, les différents niveaux d’hormones présents dans l’organisme, ainsi que leur effet sur l’humeur et les perceptions thermiques, provoquent parfois une hypertrophie des seins.

Douleur mammaire de la ménopause

Les seins a la ménopause sont-ils douloureux ?

En effet, les douleurs mammaires sont l’un des premiers symptômes de la ménopause, mais toutes les femmes n’en souffrent pas forcément. Pendant cette période, vos seins peuvent être plus gonflés et douloureux, vous pouvez ressentir des élancements dans vos seins et parfois de petites fuites au niveau des mamelons. Vous ressentirez une tension accrue et tout cela peut être très effrayant et alarmant.

Lorsque nous parlons de douleurs mammaires, nous pensons immédiatement au pire. Cependant, je tiens à vous rassurer : contrairement à ce que vous pourriez penser, moins de 0,5 % des patientes qui souffrent de douleurs mammaires ont une maladie problématique. Il s’agit de changements physiologiques dans le corps et il est important de les reconnaître et de les comprendre. Il n’y a donc aucune raison de paniquer inutilement, mais pour éviter toute crainte, je recommande des contrôles réguliers pour garder un œil sur la situation.
Mamelons douloureux pendant la ménopause

Combien de femmes au cours de leur vie, à l’approche des menstruations, ont les seins gonflés et douloureux ? Une croyance commune veut que tout s’arrête avec la ménopause.
Malheureusement, même dans cette phase, les seins ne cessent d’être remarqués et, en effet, cette fois, même les mamelons sont très sensibles, au point d’être douloureux pour certains.

Mais de quoi cela dépend-il ?
Dans le jargon technique, on parle de mastodynie non cyclique, c’est-à-dire de douleurs mammaires qui ne dépendent pas du cycle menstruel. Je ne me lasserai jamais de le répéter : chaque corps est unique et réagit différemment aux autres. Une fois ce point clarifié, la douleur peut être ressentie de différentes manières : elle peut être intermittente, occasionnelle (pas tous les mois) ou continue ; plus aiguë sous forme d’élancements ou plus douce sous forme de douleur ; ressentie sur les deux seins ou sur un seul ; concentrée en un point précis du sein comme les mamelons ou répartie sur toute la zone.

Les causes peuvent être variées, mais souvent cette affection est due à des changements hormonaux ou, plus simplement, au port d’un mauvais soutien-gorge. Une fois que le corps s’est adapté aux nouveaux changements, la douleur tend à disparaître.

Comment augmenter votre poitrine pendant la ménopause ?

Si vous souhaitez retrouver une poitrine jeune, ferme et lisse, la seule solution vraiment efficace est la chirurgie.

Il existe aujourd’hui plusieurs solutions, chacune devant être adaptée à la situation de départ et au résultat que vous souhaitez obtenir. Les deux interventions chirurgicales qui conviennent le mieux dans ces cas sont la mastopexie et la mastoplastie additive.
Les deux sont indiqués pour les femmes plus âgées et le résultat est une poitrine rajeunie, compacte et ferme.

À propos de l'auteur: Chirurgien esthétique