Traitement

Rhinoplastie Genève

Rhinoplastie Genève

Période: 45min
5 (100%) 61 votes
La Rhinoplastie a pour but de modifier la forme de la pyramide nasale (partiellement ou totalement) et de corriger un éventuel problème respiratoire. Une rhinoplastie peut être associée, si nécessaire, à d'autres gestes complémentaires du visage, notamment à une génioplastie (remodelage du menton).

À propos la rhinoplastie

L'objectif est d'obtenir un nez de forme naturelle en harmonie avec les autres traits du visage et adapté à la personnalité du patient.

A partir d'incisions dissimulées dans les narines, l'os et le cartilage formant l'infrastructure solide du nez sont remodelés. La peau recouvrant le nez, va s'adapter à la nouvelle armature grâce à ses propriétés élastiques. Ainsi, la qualité de la peau est un facteur majeur pour obtenir un bon résultat final. Lorsqu'une obstruction nasale entrave le processus de respiration, l'intervention peut être conçue pour corriger tout problème fonctionnel éventuel, ce qui peut nécessiter une consultation avec un spécialiste ORL (oreilles, nez et gorge) associé.

Type de Rhinoplastie & Méthodes de Traitment.

Surgical rhinoplasty

Medical rhinoplasty (non surgical)

Aesthetics surgerie

Incisions : classiquement, elles sont dissimulées à l'intérieur des narines, ce qui donne une cicatrice non visible. Cependant, quelques incisions externes peuvent être nécessaires si la pointe doit être resurfacée, néanmoins les cicatrices sont presque imperceptibles.

La correction de la structure os-cartilage est effectuée en fonction des anomalies locales et est possible après libération de la peau. La largeur du nez, les bosses et les déviations peuvent également être corrigées. Des greffes peuvent être utilisées pour obtenir un excellent résultat.

Pansements et attelles . Le nez est normalement drapé avec un plâtre de modelage pour le protéger, fait de plâtre, de plastique ou de métal, et de petites bandes adhésives.
Les narines sont parfois bouchées avec des pansements spéciaux absorbables. L'intervention dure environ une à deux heures.

La période postopératoire immédiate n'est pas douloureuse, mais avoir le nez bouché (pansements) pendant deux ou trois jours peut être inconfortable. Des œdèmes (gonflements) et parfois des ecchymoses peuvent être observés autour des yeux et leur durée est variable d'un individu à l'autre.

Il est recommandé de se reposer et de ne pas faire d'effort intense pendant quelques jours après l'intervention. Les bouchons nasaux sont retirés entre le 2e et le 5e jour postopératoire. L'attelle est retirée entre le 5ème et le 8ème jour, puis elle sera parfois remplacée par une nouvelle attelle plus petite pendant quelques jours. Les marques produites par l'intervention vont s'atténuer progressivement, permettant le retour à une vie socioprofessionnelle normale après quelques jours (10 à 20 jours selon l'importance des suites). Le sport est à éviter les trois premiers mois.

Aesthetics

Pansement

Une évaluation préopératoire habituelle est effectuée conformément aux règlements fédéraux. L'anesthésiste examine le patient au moins 48 heures avant l'intervention. Tout médicament contenant de l'aspirine doit être arrêté 10 jours avant l'intervention.

Temps de travail

Les bouchons nasaux sont retirés entre le 2e et le 5e jour postopératoire. L'attelle est retirée entre le 5e et le 8e jour.

Les résultats

Deux à trois mois sont nécessaires pour avoir une bonne ébauche du résultat, sachant que l'aspect définitif ne sera obtenu qu'après six mois à un an. Ce résultat est, en général, conforme aux désirs du patient et assez proche du projet établi lors du plan préopératoire. L'opération permet d'obtenir une amélioration morphologique et esthétique généralement tout à fait appréciable, ainsi qu'un bénéfice psychologique considérable.

Type d'anesthésie et d'hospitalisation

Cette chirurgie est généralement pratiquée sous anesthésie générale. Cependant, dans certains cas, une anesthésie locale approfondie par des sédatifs est possible. Le choix entre ces différentes techniques sera discuté entre vous, le chirurgien et l'anesthésiste.

Aucune hospitalisation n'est nécessairement requise. Toutefois, en fonction de certaines contraintes, une courte hospitalisation peut être préférable.

Il faut néanmoins connaître les complications possibles : saignements, possibles les premières heures mais qui restent le plus souvent très modérés. Lorsqu'ils sont trop importants cela peut justifier un conditionnement (nouveaux pansements dans les narines). Les hématomes peuvent nécessiter une évacuation s'ils sont volumineux ou trop douloureux. Les infections sont très rares malgré la présence naturelle de microbes dans les fosses nasales. Le cas échéant, elles justifient un traitement adapté.

Les cicatrices anesthésiques, liées uniquement aux cicatrices externes (quand elles existent) et ne nécessitent presque jamais une réintervention chirurgicale. Les ecchymoses cutanées, bien que rares, elles sont possibles, souvent conséquence de l'attelle nasale. Les plaies ou érosions simples guérissent spontanément sans laisser de traces, contrairement aux nécroses cutanées, qui ne laissent heureusement qu'une petite cicatrice.

Elles peuvent résulter d'un malentendu sur les objectifs ou se produire à cause de phénomènes cicatriciels inhabituels ou de réactions tissulaires inattendues comme une mauvaise réadaptation spontanée de la peau ou une fibrose rétractile. Ces petites imperfections, si elles sont intolérables, peuvent être corrigées par une amélioration chirurgicale finale, en général beaucoup plus simple que la chirurgie initiale, tant du point de vue technique que des suites opératoires. Toutefois, une telle amélioration finale ne peut être réalisée avant plusieurs mois après la première intervention, étant donné la nécessité de travailler sur des tissus stabilisés ayant atteint une bonne maturation cicatricielle.

Les corrections minimales, si elles sont nécessaires, doivent être effectuées au moins un an après l'intervention.

Heureusement, les vraies complications suite à une rhinoplastie sont rares. En pratique, la grande majorité des opérations évoluent sans problème et les patients sont pleinement satisfaits du résultat.

Néanmoins il faut connaître les complications possibles : les saignements, possibles les premières heures mais restent le plus souvent très modérés. Lorsqu'ils sont trop importants cela peut justifier un conditionnement (nouveaux pansements dans les narines).

Les hématomes peuvent nécessiter une évacuation s'ils sont volumineux ou trop douloureux. Les infections sont très rares malgré la présence naturelle de microbes dans les fosses nasales. Le cas échéant, elles justifient un traitement adapté. Les cicatrices anesthésiques, liées uniquement aux cicatrices externes (quand elles existent) et ne nécessitent presque jamais une réintervention chirurgicale.

Les ecchymoses cutanées, bien que rares, elles sont possibles, souvent conséquence de l'attelle nasale. Les plaies ou érosions simples guérissent spontanément sans laisser de traces, contrairement à la nécrose cutanée, qui ne laisse heureusement qu'une petite cicatrice.

Inscrivez-vous pour une consultation sur Genève

 

Prendre Rdv
Conditions Générales English : Terms and Conditions